Entreprises

La crèche d’entreprise s’inscrit dans une politique sociale innovante qui permet aux
salariés de concilier vie familiale et vie professionnelle.

Espace entreprises

La crèche d’entreprise

L’entreprise peut acquérir des places en structure d’accueil collectif pour les enfants de ses salariés, ses clients ou ses fournisseurs.

L’entreprise participe aux frais de fonctionnement en finançant la réservation de places. Elle n’a pas à supporter les coûts d’investissement de l’établissement.

Ce mode de garde offre de réels avantages pour les salariés comme pour l’entreprise.

Différentes mesures ont été  prises depuis 2003 par les pouvoirs publics afin de favoriser l’implantation de nouvelles structures d’accueil. A ce titre, les entreprises bénéficient de conditions très avantageuses pour le financement.

Les services de  :

  • Couleurs d’éveil accompagne les entreprises pendant leur étude de projet et propose des formulaires d’enquête auprès des salariés afin de faciliter l’évaluation des besoins
  • L’entreprise indique le nombre de places qu’elle souhaite réserver et Couleurs d’éveil gère ensuite la relation avec les familles. Chaque année, l’entreprise peut décider de reconduire, augmenter ou diminuer ses réservations de places.
  • L’amplitude horaire est adaptée aux besoins des entreprises (en général 7h30 – 19h00). Elle est susceptible d’évoluer en fonction des demandes des entreprises et des salariés.
  • Couleurs d’éveil propose un service d’accueil de dépannage pour tous les employés dès la réservation d’une place par l’entreprise. En cas d’indisponibilité ponctuelle du mode de garde d’un salarié, l’enfant pourra être accueilli au sein de la crèche.

Les avantages

Pour l'entreprise

Le bien-être des salariés est un réel vecteur de performance économique. La crèche d’entreprise contribue à un environnement de travail plus serein, elle favorise également:

  • La valorisation de l’image de l’entreprise et de son positionnement social, d’où un renforcement de l’attractivité à l’embauche,
  • La fidélisation et la motivation du personnel, entraînant une diminution du ‘turnover’ et des coûts associés,
  • La réduction de l’absentéisme (congés parentaux subis) grâce en particulier au service d’accueil de dépannage pour l’ensemble des salariés,
  • Le développement de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

Pour les salariés

Les parents salariés recherchent un mode de garde de qualité pour leur enfant, qui leur permette un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. La crèche d’entreprise leur offre:

  • Une prise en charge des enfants par des professionnels de la petite enfance,
  • Un coût horaire identique à celui d’une crèche municipale (barème national de la CAF),
  • La proximité rassurante avec son enfant,
  • L’optimisation des trajets quotidiens et du temps de garde par rapport au temps de travail,
  • Une souplesse dans l’organisation grâce à l’amplitude horaire et la proximité du lieu de garde.

Le financement

Les dispositions légales

Les pouvoirs publics ont décidé d’améliorer l’offre d’accueil des jeunes enfants afin de répondre à une attente économique, démographique et sociale. L’objectif est de financer 100 000 places d’accueil collectif supplémentaires entre 2009 et 2012.

Dans ce contexte, les entreprises bénéficient d’avantages fiscaux afin de favoriser les solutions de garde pour leurs collaborateurs

  • Un Crédit d’Impôt Famille de 50% des dépenses engagées pour la prise en charge des enfants des salariés dans une structure d’accueil petite enfance (loi de Finance de 2009),
  • Une réduction d’impôt de 33% des sommes versées, cette dépense étant intégrée dans les charges pour le calcul de l’impôt sur les sociétés.

Au total, les entreprises bénéficient d’une aide de l’Etat de 83% des dépenses engagées pour toute contribution financière au fonctionnement d’une crèche.

Le coût pour l'entreprise

La participation de l’entreprise au coût de gestion de l’établissement est fonction du nombre de places qu’elle réserve. Le coût par place dépend du personnel requis, des horaires d’accueil, et du montant de l’investissement.

Le Comité d’entreprise (CE) peut prendre à sa charge tout ou partie du coût net.

Pour les entreprises non soumises à l’impôt sur les sociétés, le Contrat Enfance et Jeunesse signé avec la CAF peut prendre en charge jusqu’à 55% des dépenses engagées.

Exemple de coût pour la réservation d’une place: